Démarche 

 
 Mon travail, essentiellement monochrome, s’attache à mettre en forme des lignes simples définies uniquement, dans leur contour, par la lumière.
 
Chaque œuvre est constituée par des centaines de modules presque identiques, assemblés  et collés de façon répétitive. Ces pièces multiples en bois ou  en carton  avancent progressivement dans leur profondeur et finissent par définir la forme en faisant apparaître des nuances à l’infini d’une même couleur.
De la tridimensionnalité découlent de multiples visions possibles de l’œuvre.
Les variations de la lumière ambiante comme le déplacement du spectateur  en modifient la perception. L’œuvre vibre.
 
Je travaille les limites et l’infini, l’insaisissable et l’éphémère, l’aléatoire et l’ordre en visant à créer, à travers le regard du spectateur, des émotions esthétiques qui ressortent du non-dit et de l’inconscient. Je m’inscris ainsi dans la ligne du travail des cinéticiens du XXe siècle revendiquant le minimalisme et la pure abstraction.